Image-empty-state.png

Tout art véritable vise à célébrer la beauté du monde. De ce fait, il est toujours une réponse et un antidote à l'obscurcissement du monde, un moyen de résistance contre la négation des valeurs les plus élevées, contre le nihilisme et tout ce qui travaille à nous détourner de la question de l'Etre, nous éloigner de l'essentiel, nous priver de l'espérance de la verticalité. Si l'art «postmoderne» se caractérise souvent par une ambition trouble de transgression, d'ironie et d'horizontalisation abrutissante, refusant à l’homme toute chance d'échapper à la dictature de l'insignifiance, l'art figuratif de Rita Benjelloun en est l'exacte antithèse. On entre dans la peinture de Rita Benjelloun comme dans un magnifique jardin hors du temps, un jardin édénique gagné sur la pesanteur, un enclos purifié et protégé où tout respire la paix et la sérénité, où nous est offert ce que l'art peut offrir de plus précieux, c'est à dire une possibilité de reconnexion avec l'essentiel, de ressourcement et de reconquête d'une intériorité authentiquement vivifiante. Oiseaux, fleurs, poissons, la peinture de Rita Benjelloun, résolument onirique et fantastique, tourne volontairement le dos à la cruauté et au prosaïsme du monde, auquel elle oppose la figuration d'états édéniques et merveilleux. Symboles ici des vertus de l'âme, là de l'amour et de l'harmonie, les fleurs y sont omniprésentes. Le caractère liturgique de la nature est ici évident. Fleurs et oiseaux constituent autant de médiations entre le ciel et la terre. Symbolisant des mondes supérieurs, introduisant sans doute au monde de l'âme, ils enchantent l'oeil et l'esprit. Les tableaux de l'artiste apparaissent comme autant d'épiphanies d'un sens préexistant... à découvrir. C'est un hymne à la contemplation dans son acception la plus spirituelle. Une offrande de joie, de lumière pacifiée et de couleurs flamboyantes, contre le désarroi et l'errance de l'âme. Dans l'ordre du regard, voir, observer, contempler constituent trois paliers initiatiques... Comme le mystique, le peintre doit en passer par ses trois opérations, seule la dernière lui donnant accès au monde de l'art. Produire de la beauté exige de nombreuses qualités morales, dont l'artiste ne manque pas. A la base de toute contemplation il y a la méditation, l'ascèse, l'attention. Le contemplatif ne parvient à cet état privilégié où l'on voit avec l'oeil du cœur qu'au terme d'une longue ascèse purifiante, laquelle seule l'autorise à voir les choses échappant à la génération et à la corruption. « Cum-templum », en latin, signifie voir à partir d'une aire sacrée, le temple étant cet espace délimité de telle sorte qu'il est coupé du monde profane. On trouve beaucoup d'oeuvres dans le travail de l'artiste qui empruntent au mandala leur structure et leur visée. On sait que le mandala est une « image psychagogique » qui a pour fonction de conduire celui qui le contemple à l'illumination. C'est un espace de méditation et de transformation de soi. La peinture de Rita Benjelloun est une peinture méditative qui met en scène les aspirations profondes et intemporelles de l'âme. Non seulement elle invite au recueillement, mais elle nous indique le chemin de la patrie sacrée pour qui a encore le cœur plein de merveilles. Elle est fondamentalement, osons le dire, apaisante, régénérante et thérapeutique. Douceur, bonté, beauté, béatitude... En français, il est un mot qui fait se conjoindre la beauté et la bonté et c'est le mot « grâce », qui est d'ailleurs le stade suprême de la beauté. Le secret de l'œuvre de Rita Benjelloun ne se trouverait-il pas dans l'alliance de la bonté et du goût de la beauté, dans la conjonction de la gustation du divers, de la recherche du bonheur et de l'attrait de la jouissance, de la « saada » et de la « ladhdha » ? Oui, la beauté sauvera le monde ! Adil Hajji ( philosophe et journaliste )

BENJELLOUN Rita

Ma démarche artistique a toujours été une démarche spontanée et liée à mes émotions, à mes sensations visuelles, olfactives et vécues. La couleur est mon principal fil conducteur, le fait de relier des tonalités les unes aux autres est un enchantement quotidien pour moi, je les découvre au fur et à mesure de mon travail, elles se soudent et se confondent les unes aux autres pour exprimer mon for intérieur. Je découvre mon œuvre à mesure quelle prend forme sur ma toile. Mes sujets ne sont pas prévus, ils s’imposent à moi. Chaque peintre a ses obsessions, les miennes sont, les oiseaux, les félins et la flore. J’ai toujours été fasciné par leur perfection et leur grâce. Ils sont à mes yeux, la nature dans ce quelle a de plus beau et de plus pure, l’homme n’y a pas sa place. Vous me direz que c’est un jugement tranchant, je vous répondrais que c’est un point de vue purement esthétique, qu’il n’y a rien de philosophique dans ce discours, contrairement aux animaux et aux végétaux ils ne possèdent pas cette diversité de couleurs, de formes, d’incroyables harmonies. Il n’y a qu’à voir les tributs de certaines régions d’Afrique ou d’Amazonie qui se parent lors de cérémonies de plumes de cornes de griffes d’animaux pour paraître plus beaux et plus puissants. L’enveloppe humaine reste donc pour la coloriste que je suis trop uniforme, trop plate. Je suis toujours émue et fascinée devant la beauté d’un pelage dont les couleurs sont si bien imbriquées les unes aux autres, les plumages ou les couleurs si chatoyantes se rejoignent dans une incroyable harmonie. La nature a tout inventé, il suffit de la regarder, de l’aimer, de la célébrer. Je suis aussi très attirées par les formes géométriques, je démarre souvent un rond (le soleil) et ma main se met à dessiner une figure à connotation florale en générale et je relis les formes les unes aux autres pour aboutir à des figures sphériques qu’on a souvent comparé à des Mandalas. Beaucoup y ont vu une dimension spirituelle et même chamanique, j’en ai été très flattée. L’une des rares fois ou j’ai peint des figures humaines était pour rendre hommage à un grand spirituel de l’Islam Jalal al Din Rumi dans le tableau du derviche tourneur. Il est vrai que le spirituel et le chamanisme m’ont toujours tous deux attiré, ils regroupent à eux deux cette immense respect et adoration pour la nature. Ils sont en symbiose totale avec elles, puisent leurs lumière à sa source et s’en nourrisse. La nature est divine et pleine d’enseignement, Dans ces formes géométriques la couleur va reprendre naturellement son cours de manière encore plus spontanée et sans préparation aucune, les couleurs m’appellent m’apaisent, apaisent et c’est dans ce travail que peut-être ma spiritualité apparait très présente pour certain, peut être parce que c’est une peinture qui jaillit de ma main comme une transe. L’assemblage des couleurs a toujours été pour moi une préoccupation qui me dépasse moi même, je l’observe dans mon vécu également quand je suis en contemplation devant la nature, je m’interroge sur la diversité d’une seule couleur qui va en se dégradant pour former des dizaines de teintes. Nous sommes inséparables de la nature, c’est une formidable création qui a un fonctionnement fascinant, chaque espèce minérale animale ou végétale sont complètement fusionnelle, chacune se nourrit de l’autre et nourrit l’autre. Il m’arrive de me demander si l’homme ne se comporte pas en étranger total sur cette planète ! C’est peut-être pour cela que je m’essaie à peindre la nature et ses créatures avec mon imagination et mon émotion, au gré de mes questionnements et de mon parcours, ma peinture et expressive et onirique. En tant qu’artiste peintre, ma technique est de la peinture à l’huile sur de la toile, cependant J’ai aimé exprimer sur d’autres matériaux que la toile mon expression artistique, j’ai imaginé des meubles peints avec mon monde animale des tissus imprimés avec ses soleils ses créatures ses fleurs, ses couleurs qui m’attirent tant. J’ai imaginé les glisser sur ses supports si différents les uns des autres, la porcelaine la faïence, le tissus, le plexiglas, et la aussi j’ai pris plaisir à fondre mon dessin sur ces matériaux si vivants de part leur utilité, des objets qui nous accompagnent au quotidien et qui exprimeront notre imaginaire et coloreront notre vécu. La lumière et la couleur sont pour moi inséparable de la vie, de la joie et maintenant plus que jamais elles doivent habiller notre environnement. Expositions : « participation à diverses expositions collectives » - 1983 Galerie Le Savouroux Casablanca - 2000 Exposition au centre culturel d’Anfa pour collecter des fonds pour l’association ALC dirigée par le professeur Hakima Himmich, Casablanca - 2002 Exposition au théâtre Royal de Marrakech - 2010 Exposition dans l’espace « Suziki Lamassate » avec Touria Souaf et Zhor Filali Casablanca - 2011 Exposition au Churchill Club, Casablanca - 2011 Exposition à La Galerie M (Hôtel Le Diwan), Rabat - 2012 Exposition à l’hôtel Amphitrite Beach à l’occasion de la 3ème édition du printemps poétique de Mohammedia - 2012 Exposition à Dar Zagora, Marrakech - 2012 Exposition dans le cadre du salon CFIA, Casablanca - 2012 Exposition au Royal Golf d’Anfa avec Farah Chaoui, Casablanca - 2012 Exposition à la Scala (Casablanca) dans le cadre de SOS Village, Casablanca - 2013 Exposition « WONDERLAND » Galerie Via Tortona avec Lamia Lahbabi (Photographe) Casablanca - 2104 Exposition “Women’s Art World” au Museum of the Americas, Miami U.S.A - 2014 Exposition “Ensemble pour la solidarité” à la Cathédrale Le Sacre Cœur, Casablanca - 2014 Exposition “Voix de Femmes” à la Galerie Noir sur Blanc à Marrakech - 2015 Exposition : La 5ème édition du WOMEN'S ART WORLD à« l’Institut Hispanique » Houston aux Etats-Unis - 2015 Exposition au Musée Municipale du Patrimoine Amazigh , Agadir - 2015 Exposition à l’Institut Français, Dubaï - 2015 Exposition chez le bijoutier « BVLGARI », Marbella (SPAIN) - 2015 Exposition au Centre Culturel Atlas Golf, Marrakech - 2015 Exposition à « Shannaz Concept Art Gallery », Casablanca - 2015 Exposition collective « Regards d’Artistes » à « Shannaz Concept Art Gallery » Casablanca - 2016 Exposition collective à « Shannaz Concept Art Gallery « Eclectique » , Casablanca - 2016 Participation au 38ème Moussem Culturel International d’Assilah en tant qu’artiste peintre muraliste, dans le programme d’arts plastiques et expositions du Moussem, Assilah - 2016 Exposition collective avec la Galerie Marsam à la 09 ème édition du Salon du Cheval d'El Jadida - 2016 Exposition peinture murale "Parc des Artistes" 2 ème Edition Khouribga - 2017 Exposition à la Galerie « Au 9 », Casablanca - 2017 Exposition collective avec la Galerie Marsam à la 10ème édition du Salon du Cheval d'El Jadida

Conditions générales

+212661138236

Conditions de vente

©2020 par Beaux-Arts Solidaires Maroc. Créé avec Wix.com